Trucs Archives - maudetrottier.com

Category Archives for Trucs

Les forces inconscientes qui dirigent l’autosabotage

Pour être 100% honnête avec toi, ça fait des mois que je repousse ce moment. L’écriture de ceci. Pourquoi? Parce que ça a tellement fait mal, parce que j’ai peur d’être jugée, parce que c’est une partie tellement vulnérable, fragile de moi et parce que je n’étais pas prête. 

J’ai pris la décision d’être courageuse et de partager mon histoire, parce que c’est l’article que j’aurais aimé lire à certains moments de ma vie où je me sentais perdue. 

Tu vois, l’amour peut t’amener à réaliser des choses exceptionnelles et elle peut également être la raison pour laquelle tu as tellement de difficulté à reprendre le contrôle de ta vie, à arriver à ton corps idéal et à te sortir d’anciens patterns que tu haïs.

Comment commencer cette histoire? 

Pourquoi pas par le début!

 Il y avait l’histoire d’amour avec les papillons au ventre, les moments doux et le profond sentiment que je ressentais d’avoir connu cette personne toute ta vie. Mon coeur était si heureux en sa présence, mes yeux auraient pu former des coeurs. 

C’était l’amour avec un grand A.

Surtout, j’étais convaincue que c’était le mien. 

J’ai toujours préféré investir,  améliorer et réparer ce qu’on a déjà que de jeter l’éponge et passer à autre chose. 

Mon plus grand rêve, c’est d’avoir une belle et longue relation amoureuse avec un humain où on grandit, on s’élève et on s’aime de plus en plus au fil de notre vie. 

Il y avait un profond sentiment d’amour inconditionnel, de respect, d’admiration et de complicité également. Je ne sais pas comment expliquer cette émotion, mais je n’avais jamais ressenti quelque chose d’aussi fort pour quelqu’un un jour. Je me suis dit que ça devait être ça un coup de foudre.

La dérape

La vie étant ce qu’elle est, elle nous présente différentes situations, différents défis qui nous poussent à évoluer, à changer et un jour je me suis retrouvé avec la « maudite petite voix » qui me disait que notre temps ensemble était fini, que c’était le temps de passer à autre chose. 

La petite voix me disait que si je continuais à évoluer avec l’intensité et dans le sens que je le faisais, cette relation n’aurait plus sa place dans ma vie.

La panique totale 

Je me rappelle encore le moment où je l’ai su. Ma tête est devenue folle, les pensées arrivaient de tout bord, tout côté c’était le chaos, la tempête et le brouillard total. 

Toutes sortes de pensées se battaient dans ma tête simultanément. 

D’un côté, c’était vrai que mes besoins avaient changé, que j’avais changé et qu’il y avait des trucs qui me dérangeaient de la relation. 

De l’autre côté (beaucoup plus fort!), je l’aimais TELLEMENT. « Ben voyons Maude, il faut que tu fasses plus d’efforts, fais plus de travail sur toi. Tu penses que les relations qui durent toute une vie n’ont jamais de haut ni de bas? Wake up, c’est normal ce que tu vis. C’est juste un down. C’est vraiment le bon pour toi, pense à la fois où x, y, z. Ça sera un échec si tu quittes ta relation, encore une fois tu n'as pas réussi. »

Vu comme ça, forcément mon côté plus fort avait raison tsé! 

Surtout, j’avais tellement PEUR que ma petite voix qui me disait de partir avait raison. Qu’il n’était pas le bon pour moi malgré l’amour si fort que je ressentais pour cette personne. 

La spirale négative 

J’avais oublié 2 détails importants; 

1- Lorsqu’on n’écoute pas notre intuition, il y a toujours un coût. 

2- Lorsqu’une sphère majeure de notre vie ne va bien, des problèmes  vont s’éparpiller dans plein d’autres sphères de notre vie jusqu’au moment où tu ne pourras plus les ignorer.

Plus le temps avançait, les problèmes n’arrêtaient pas de grandir même si j’essayais tellement fort de travailler sur ceux-ci et de changer cette situation.

J’avais la sensation de ramer tellement fort, mais de tourner en rond, rester sur place.

Plus les mois avançaient, plus l’idée de quitter me semblait libératrice en même temps que je savais qu’elle ferait tellement mal. 

La sensation que peu importe mes efforts ça ne fonctionnerait pas avec le sentiment de ne plus avoir de contrôle sur ma vie et prise au piège dans ma propre prison mentale s’est éparpillé dans d’autres sphères de ma vie.

Je prenais du poids et peu importe ce que je faisais, le chiffre sur la balance continuait à monter. 

J’essayais de faire avancer ma carrière, je faisais les efforts et les résultats n’étaient pas là. 

Le pire du pire, c’était la prison dans ma tête.

Ce sentiment de m’en vouloir de m’avoir laissé aller jusqu’à ce point-là, de ne jamais en faire assez, que je devrais en faire plus et j’étais surtout brûlée de me battre. 

J’avais atteint le fond, quelque chose devait changer. 

J’étais tellement mélangée. 

« Pourquoi est-ce que j’avais envie de partir de plus en plus? Pourquoi est-ce que je stagnais dans ma vie? Pourquoi est-ce que je n’étais pas capable de me satisfaire de ce que j’avais déjà? J’étais chanceuse d’avoir une personne qui m’aimait autant, ça ne devrait pas être assez? Pourquoi est-ce que je me sabotais toujours? Qu’est-ce qui m’empêchait d’arriver à mes objectifs? »

Puis en même temps, ça devenait de plus en plus clair au fond de moi que si j’étais la meilleure version de moi, je m’accorderais le droit de vouloir plus et au fond de moi, je savais que je valais plus que ce que ma relation actuelle pouvait m’offrir.

OUCH. 

Je commençais à réfléchir de plus en plus à comment serait ma vie si j’étais seule, qu’est-ce que je ferais différent, à quoi ressemblerait les mois qui suivraient, la peine que je ressentirais, aux détails logistiques d’un tel changement, etc. 

Le grand saut

Le jour J est arrivé: j’ai eu un élément déclencheur. Un trigger comme on dit. 

Les fils se sont touchés et j’ai décidé: NO MORE. 

J’ai pris tout mon petit change, tout mon courage et j’ai foncé. 

J’avais TELLEMENT PEUR de faire une erreur. 

J’avais TELLEMENT PEUR de regretter cette décision toute ma vie. 

J’avais TELLEMENT DE PEINE de devoir prendre cette décision.


Je n’étais pas capable d’arrêter de pleurer. 

Mon coeur était brisé en millions de morceaux. 

J’avais l’impression qu’on m’avait arraché une partie de moi.

Je n’ai pas dormi de la nuit. 

Je tremblais tellement je pleurais. C’était comme si mon corps rejetait ma décision.

Je savais qu’il fallait que je bouge vite, sinon j’allais revenir sur mon choix.

Je ne vais pas mentir, les mois qui ont suivi ont été tellement des montagnes russes.

D’un côté, j’avais repris le contrôle sur ma vie et les résultats y étaient.

D’un autre côté, j’avais la sensation qu’il y avait quelque chose de brisé en moi. 

J’ai appris à vivre ma vie avec cette dualité.

D’accepter ma lumière et ma noirceur simultanément. 

De ressentir la joie en même temps que la peine. 

D’apprécier pleurer, car c’est également une libération.

Je me suis sentie brisée, abandonnée, trahie, seule et amère.

J’ai aussi été fâchée contre moi-même à tellement de reprises. Fâchée de ne pas avoir fait plus, fâchée de ne pas être plus « guérie » que je l’étais, fâchée contre lui et fâchée contre la vie. 

Je voulais contrôler mon coeur alors qu’il avait besoin de temps. 

Ce que je retiens: 

1. Il n’y a JAMAIS de meilleur choix que de SE choisir 

Je sais que ça peut faire extrêmement peur. Sans connaitre ta situation, ce que je SAIS, c’est que tu es LA SEULE et UNIQUE personne qui sera dans ta vie pour TOUTE TA VIE. 

Lorsqu’on n’a pas l’habitude de se prioriser et se mettre en #1 dans sa vie, ça peut effectivement être étrange, voire égoïste. As-tu parfois l’impression que tu fais toujours de ton possible pour rendre tes proches heureux, mais qu’à la fin tu te sens délaissée? 

Si on pense aux instructions des agents de bord que l’on reçoit dans l’avion avant de s’envoler. On nous répète constamment de mettre NOTRE masque de sécurité en PREMIER, avant de mettre ceux des enfants et des autres. C’est logique, comment peux-tu aider ton enfant si tu ne peux pas respirer ? On perdrait connaissance et l’enfant se retrouverait sans parents, ne sachant pas quoi faire. 

Même chose pour la vie en général. Je t’invite à réfléchir dans quel état d’esprit tu es avec tes proches lorsque tu t’oublies ? Est-ce que tu es patiente, aimante, épanouie et généreuse?

Ou plutôt impatiente, chialeuse, fatiguée et brûlée? 

Te mettre en #1, ce n’est pas être égoïste, ça te permet d’être une MEILLEURE personne pour tes proches. De passer des moments de meilleure qualité, de pouvoir être une meilleure mère, amie, blonde, soeur, collègue, etc.! 

Comment faire ça maintenant? 

Fixe-toi de petits moments dans la journée ou dans la semaine pour faire des activités JUSTE pour TOI! 

Ça n’a pas besoin d’être long... 5-30 minutes!

L’idée derrière cela, c’est que tu prennes la décision que tu VAUX la peine et tu MÉRITES ce temps-là pour toi. C’est comme ton engagement envers toi-même où tu te montres que TU ES IMPORTANTE aussi. 

Des idées: Prendre une marche, un bain, se faire un autosoin, méditer, lire un livre, prendre du temps pour faire sa passion, écrire, respirer profondément, aller au cours de yoga, etc. 


2. Parfois, on va se saboter (et prendre du poids!) par amour

Si je te disais que tu as SOIS le choix d’arriver à ton corps idéal OU tu as le choix de garder ta relation de couple, lequel tu choisirais?

Ça peut paraître complètement fou dit comme ça, mais notre cerveau fait parfois des liens comme ceux-ci qui sont absolument inconscients. 

Alors, même si tu veux arriver à ton corps idéal, si ça te causait de perdre une personne que tu adores et que tu es la plus proche, voudrais-tu vraiment le faire? 

Notre cerveau essaie simplement de nous protéger avec le poids en trop, souvent. C’est la meilleure façon qu’il a trouvée pour nous procurer un réconfort, un peu de plaisir et de lutter contre les conflits intérieurs. 

3. La fin d’une relation et un coeur brisé peut être un catalyseur puissant d’une transformation puissante 

Les 3 instincts primaires qui sont les plus importants pour un humain de conserver sont: L’AMOUR (d’où la force du #2 ci-haut) , LA SÉCURITÉ et UN SENTIMENT D’APPARTENANCE.

Ces instincts de survie sont bien plus forts que nos aspirations, nos désirs ou notre envie d’arriver à notre corps idéal.

Ces instincts sont codés en nous et nous poussent à agir malgré nos désirs. Pense à un moment où tu n’as pas pu t’empêcher de manger le pot de crème glacée au complet où à la fois où tu SAVAIS au fond de toi que tu devais prendre une décision, mais que tu n’étais pas capable de la prendre… Tu doutais tellement. Ça te paralysait. 

Pour expliquer une longue histoire rapidement et expliquer les instincts de survie, il faut comprendre qu’on a réussi en tant qu’espèce grâce à ses instincts primaires.

  1. L’amour: Pour qu’une mère n’abandonne pas son enfant après sa naissance, elle devait avoir une raison de s’en occuper et de perpétuer l’espèce.
  2. La sécurité: Si on n’est pas en sécurité dans notre environnement, on risque de mourir et pour faire perpétuer l’espèce, ce n’est pas l’idéal. 
  3. Un sentiment d’appartenance: On avait BESOIN de faire partie d’un groupe, car on est plus fort pour se défendre d’un danger imminent en groupe. Si on pense à l’idée de la mère et du bébé, ils avaient aussi besoin de quelqu’un pour les protéger. 

Ce concept est beaucoup plus complexe que cela, mais je tenais à partager un topo global pour illustrer de quelle façon ça peut encore influencer nos actions aujourd’hui malgré nous. 

Alors, comment ces instincts puissants affectent nos habitudes alimentaires et notre bien-être global? 

Et bien, ils sont beaucoup plus forts que n’importe quoi.

Tu te rappelles lorsque je disais le moment où j’ai « su » que ma relation devait se terminer, mais qu’une émotion tellement forte a pris le contrôle de mes pensées pour me « justifier » que cette idée n’était pas bonne (même si elle l’était..!) 

Ce sont mes instincts primaires qui ont pris le pouvoir. Ces instincts sont beaucoup plus fort pour contrôler nos actions qu’un simple désir d’être heureux, épanouie ou libre! 

  1. L’amour:
    Clairement, je n’avais jamais ressenti quelque chose d’aussi spécial et d’aussi fort pour quelqu’un d’autre de ma vie, je me demandais si je pourrais retrouver ça un jour à nouveau et j’avais tellement peur de perdre ce sentiment d’être profondément aimé.
  2. La sécurité:

    Lorsque j’avais des peurs, des craintes, je savais que je pouvais en parler à cette personne et qu’elle allait me rassurer, m’aider à trouver des solutions, etc. La « fausse sécurité » de savoir qu’il pourrait probablement être mon conjoint à long terme. 
  3. Un sentiment d’appartenance:
    Pour être vraiment honnête avec toi, j’ai vécu des blessures dans mes relations plus jeune (qui à ce moment-là!) teintait mes relations d’amitié. Je savais que j’étais gênée à certains moments, mais surtout j’avais toujours un filtre dans mes relations en général. J’étais BIEN sweet et gentille, mais je n’étais jamais complètement moi-même… SAUF dans mes relations de couple! 

Avec mes copains, j’ai toujours été 120% moi-même et je les ai toujours laissés voir une sensibilité de moi que tout le monde ne voit pas nécessairement. En plus, mes copains ont toujours été mes meilleurs amis aussi. 

Alors, quitter une relation non seulement me ferait de la peine, mais je perdais ce sentiment d’avoir quelqu’un qui me ressemble et me connait vraiment.

J’espère qu’en utilisant mon exemple, ça te permet de voir peut-être comment ces instincts primaires peuvent diriger tes décisions et tes actions dans ta vie présentement? Si ce n’est pas clair ou tu as des questions à ce sujet, n’hésite pas à m’envoyer un message sur Instagram!  

4. Laisse tomber tes attentes

Se créer des attentes envers soi-même (et les autres!), c’est la façon la plus rapide de tuer tout amour de soi et de briser toutes les relations dans ta vie. 

Tsé, tous les “je devrais” que tu as l’impression que tu as besoin de faire? Ils vont inévitablement te mener vers des déceptions. Puis lorsqu’on se sent déçue, qu’est-ce qu’on a tendance à faire? On mange pour se sentir mieux. 

Petit défi pour toi:

Arrête de t’en mettre autant sur les épaules. Laisse tomber tes attentes envers toi-même, réduis la quantité de choses que tu “devrais” faire et PRIORISE. Fais de ton mieux pour te pardonner quand tout ne va pas comme tu le voudrais! (Parce que certaines journées, c’est exactement ce qui va arriver et c’est OK! Ça fait partie du processus!) 

Les forces les plus puissantes pour créer une transformation sont la gratitude et le pardon. 

Apprécie ton envie de vouloir être meilleure, en faire plus, te donner à 100% et pardonne-toi de ne pas être « parfaite. » 

Se laisser être soi-même et accepter ses limites, ce n’est pas un signe de faiblesse au contraire, c’est un signe de courage et d’amour envers soi.

Laisser ses attentes, c’est aussi se laisser être où on est sur son aventure. Je me rappelle toutes les fois où je me disais que je devrais être plus « guérie » que je l’étais. J’étais si fâchée contre mon coeur de prendre trop de temps à mon goût pour guérir. 

Qu’est-ce que ça faisait tu penses?

 C’était encore plus long, car en plus maintenant je devais gérer la bataille intérieure de mon coeur qui a besoin de temps et ma tête en colère! Pas trop productif ces attentes!

5. Découvre l’intention positive

Chaque comportement qu’on répète a une intention positive derrière qu’on le réalise ou non. 

Ça peut sembler FOU que l’autosabotage ait un aspect positif derrière, mais c’est la réalité!  

Le plus rapidement tu ressens la compassion envers tes comportements (parce que ce n’est pas vraiment toi, c’est juste ton cerveau qui te joue des tours!), le plus rapidement tu seras en mesure de répondre à tes réels besoins d’une façon positive!) 

Je t’invite à te demander: 

Quelle pourrait bien être l’intention positive de continuer à _______________ (écrire ici l’autosabotage, une situation de ta vie qui de dérange)? 

Par exemple, pour moi dans mon histoire l’intention positive, c’était de garder cette personne dans ma vie. 

La beauté de ce processus, c’est que lorsque tu découvres l’intention positive, tu PEUX  maintenant prendre des décisions éclairées. 

Lorsque j’ai découvert cette intention positive, 2 jours après je quittais ma relation. 

Je tiens aussi à te dire que ça ne VEUT pas dire que ta relation doit se terminer comme la mienne parce que l’intention positive est de garder une personne dans ta vie. 

J’ai vu à multiples reprises des situations où on a pu transformer les croyances d’une personne pour qu’elle puisse au contraire transformer sa relation et que la relation s’améliore par la suite. 

Alors, elles ont réussi à avoir les 2. Leur corps idéal ET une relation épanouie. 

Il faut simplement se rappeler que dans une relation, on est 2! 

Tu peux contrôler tes intentions, tes actions et tes comportements, mais si l’autre personne n’investit pas les efforts nécessaires au bien-être de la relation … Il faut se poser des questions! 

Dans MA situation, de mon côté je faisais beaucoup d’efforts, mais malgré ses bonnes intentions, il ne pouvait simplement pas en faire plus alors on a décidé de mettre un terme à la relation.

6. Ouvre-toi à ton coeur & ton intuition

Reconnais qu’à chaque moment, tu as une opportunité. 

Celle de CHOISIR de vivre de ton coeur et de te connecter à celui-ci, trouver ce qui te motive réellement! Qu’est-ce qui te donne envie de sauter de ton lit le matin? 

Ou tu peux aussi CHOISIR de répéter des vieux cycles et patterns de vivre dans ta tête, te sentir coincé et répéter les mêmes pensées qui vont inévitablement répéter les mêmes comportements. 

Le choix, c’est TOI qui l’a. Tout ce dont tu as besoin, c’est d’être consciente des choix que tu fais. Parce que tu choisis à longueur de journée de toute façon!

Notre intuition, c’est comme notre GPS intérieur. 

Elle nous mène toujours vers la direction qui nous rendra la plus heureuse, vers notre corps idéal et vers la vie épanouie de nos rêves les plus fous. 

Ceci étant dit, à certains moments notre intuition nous guide à prendre des décisions qui ne vont pas toujours être confortables à court terme, même si à long terme ces choix nous amènent à grandir et devenir la personne qui nous permettra de vivre une vie exceptionnelle.

Souvent, lorsqu’on répète des patterns pas trop hot, on vit dans notre tête. Pose-toi la question: Est-ce que je vis plus ma vie dans ma tête ou connecté à mon coeur et intuition? 

Notre intuition, c’est ce sentiment de « savoir » des choses dans nécessairement pouvoir les expliquer. C’est un ressenti profond en nous. 

Ferme tes yeux, amène ton attention à ton coeur et demande-toi: 

Qu’est-ce que mon intuition a à me dire présentement? 

Pour moi, à un certain point, c’était mon intuition qui me disait que je devais quitter A.S.A.P. 

La beauté de l’intuition, c’est que tu ES la meilleure personne pour SAVOIR quelle est ta prochaine étape.

Fais-toi confiance ma chérie. 


En conclusion 

Sans connaitre ta situation actuelle, je t’invite de choisir d’écouter le 1% de toi qui a envie de croire en toi. 

Souvent, lorsqu’on a très peur de faire un choix X, c’est aussi un bon signe que c’est exactement le choix que tu as besoin de faire. 

Je ne vais pas te mentir, ça va peut-être faire mal au départ. La beauté de ça, c’est que ton muscle de résilience et de confiance en toi se renforceront et plus rapidement que tu le crois, tu te retrouveras avec tout ce que tu as toujours rêvé. On doit faire de la place dans nos vies pour accueillir ce qui est vraiment important même si la destruction arrive avant la reconstruction. 

Lorsque je repense à ma décision de quitter la relation, mon coeur est rempli d’amour pour la version de Maude qui a eu le courage de faire le saut. Elle était terrifiée, mais elle l’a fait tout de même et ça a été une transformation épique et si positive. 

De mon point de vue, quitter une relation qui ne fonctionne plus est le plus beau cadeau que l’on peut se faire.

Une lettre qui s’adresse à celle qui est tannée de recommencer…

Je me rappelle quand j’ai commencé à vraiment vouloir prendre soin de ma santé. Pour moi, c’était arriver à avoir des abdominaux. Je n’en avais jamais eu et ça représentait un effort significatif pour moi d’accomplir un objectif pareil.

J’avais un bon 10-15 livres en surplus. Surtout, je me sentais tellement mal dans ma peau. À ce moment-là, je mangeais du chocolat quand j’étais triste ou déçue pour aller mieux, j’avais toujours envie de manger des produits malsains pour la santé, j’étais stressée. Je planifiais mes repas de la journée puis je ne suivais pas mon plan. Je me sentais restreinte, coupable, poche.

Je voulais TELLEMENT changer, mais c’était plus fort que moi. Je n’étais pas capable de m’empêcher de trop manger ou de manger mes émotions, c’était mon réconfort. Je savais que ça me procurait un sentiment de bien-être que je n’étais visiblement pas capable de retrouver autrement (inconsciemment.)

Puis, j’ai décidé de prendre action. Demain matin, je change tout mon alimentation et je me mets à l’entrainement 4 fois par semaine. Ça a duré 2 semaines et ensuite, je me suis mise à faire tout le contraire. Étant donné que je m’étais privé, maintenant je mangeais tout ce que je voulais sans limites & j’avais réduit les entrainements à 2 fois par semaine.

Un peu plus tard, j’ai commencé à ajouter des petites actions graduellement à mon quotidien qui a eu des changements importants tout en changeant ma perception. Par exemple, j’ai enlevé les féculents de mon souper le soir, je prenais un bon smoothie vert le matin, je m’entrainais à nouveau 4 fois par semaine, je mangeais à ma faim, je faisais de la méditation, etc., et j’ai réussi à avoir ces fameux abdominaux.

Ça a duré un peu de temps avant qu’un événement difficile subvienne dans ma vie et à ce moment, tout a chaviré. Mes bonnes vieilles habitudes ont repris le dessus, j’ai repris du poids et j’avais à recommencer à 0.

Se mettre en santé et se discipliner lorsque tout dans la vie va bien est beaucoup plus facile que lorsqu’on se trouve face à des évènements ou des situations difficiles. C’est aussi pour ça que lorsqu’une difficulté arrive sur notre chemin, elle peut nous faire perdre notre nord et nous amener où on ne veut précisément pas aller.

La raison est bien simple, on a une quantité limitée de discipline. Bien qu’elle grandît & s’améliore, si on se force toujours à faire ce qu’on a absolument pas envie de faire, ça ne pourra pas durer à long terme.

C’est d’ailleurs pour ça que je te demande aujourd’hui questionner quant à ta routine quotidienne.

  1. C’est quoi le pattern que tu fais le plus souvent?
    Exemple : Je mange mes émotions.
  2. Qu’est-ce qui se passe juste avant que ce pattern se produise? À quoi tu penses? Dans quel environnement est-ce que tu es? Le plus de détails que tu trouves, le mieux.
    Exemple : J’ai une mauvaise nouvelle ou bien je suis déçue. Je me dis que je mérite bien une barre de chocolat. Ce n’est pas grave, après tout je fais attention la plupart du temps!
  3. Qu’est-ce que ça t’apporte exactement de faire ça? Est-ce que ça te permet d’avoir de la certitude dans ta vie? Est-ce que ça te fait sentir bien? C’est quoi les bienfaits de faire ça? Comment te sens-tu après coup?
    Exemple : Je me sens mieux parce que j’adore le chocolat et ça me procure un boost d’énergie. Ça me réconforte parce que c’est mon péché mignon depuis que j’ai 4 ans.

Si tu veux créer du changement durable, il faut suivre une règle que des chercheurs ont trouvée. Tu conserves le même élément déclencheur et la même récompense, mais tu changes le pattern. De cette façon, le besoin profond  (ex: boost d'énergie & réconfort) que tu cherchais à répondre en agissant de telle façon (ex : manger tes émotions) est répondu.

Par exemple, à la place de manger du chocolat pour me sentir mieux, je vais appeler une amie & aller bouger à l’extérieur. Ça me réconforte, me donne un boost d’énergie et en plus, je suis fière de moi, car j’ai changé mon pattern.

Aussi, imagine le pire qui pourrait arriver à l’avance lors de changer ton pattern & prépare-toi pour cette éventualité en trouvant une solution à l’avance. Pour l’exemple plus haut, ça pourrait être qu’au moment d’appeler mon amie et d’aller bouger dehors, j’aie envie d’abandonner. À ce moment, j’utilise une technique d’ancrage, je touche mon cœur & je pense à des souvenirs pour lesquelles je suis infiniment reconnaissante.

Ça, c’est une stratégie qui te permettra de créer du changement pour toujours. Pourquoi? Parce qu’on vient répondre au besoin fondamental pour lequel tu fais ce que tu fais.


Une nouvelle année s’amorce et comme tu le sais, elle vient avec de nouvelles chances, opportunités et responsabilités. 365 plus précisément. Chaque jour, change 1 action qui t’amènera où tu veux être. Les résultats accumulés vont être absolument incroyables. Je suis curieuse, c’est quoi LE changement que tu vas apporter à ta vie aujourd’hui?

7 simples ingrédients d’une ardente motivation

Avant, on pensait qu’il suffisait simplement d’éduquer les gens afin qu’ils fassent des choix plus éclairés. Grâce à ça, on a accès à une foule d’information et on sait maintenant quoi faire pour rayonner de santé & déborder d’énergie! Alors, pourquoi est-ce qu’on ne le fait pas? On manque de motivation!

Comment faire pour avoir une ardente motivation?

Il y a plusieurs ingrédients clés afin de créer & conserver une ardente motivation afin d’arriver à tout ce qu’on désire sans trop d’obstacles! On a la chance savoir pourquoi on le veut et de croire qu’on peut y arriver! Aussi, on a la chance de changer notre intention, développer une conscience de nous-mêmes & de nos actions, maintenir une concentration soutenue, bâtir un système de support & avancer sans cesse grâce à nos actions constantes.

Savoir pourquoi on le veut

Avant d’entreprendre n’importe quel projet ou objectif, il est absolument fondamental de s’interroger. Ça nous permet de comprendre ce qu’on recherche vraiment dans l’atteinte de cet accomplissement.

Il est même possible de répondre à ce besoin sans atteindre ce but!

Pourquoi est-ce qu’on veut avoir ce qu’on cherche à accomplir? Plus les raisons pour lesquelles on veut quelque chose sont fortes, plus grandes sont les chances qu’on l’atteigne. Inversement, moins on sait pourquoi on veut quelque chose, moins on a de chances d’y arriver.

Par exemple, au début de l’année je m’étais fixé plusieurs objectifs dont avoir des abdominaux une fois pour tout & aussi courir mon premier demi-marathon.

Pour mes abdominaux, je le voulais parce que je n’y étais jamais arrivée avant et je voulais me sentir immensément fière de moi, je voulais me sentir sexy quand je me regarderais dans le miroir, je voulais me prouver que j’étais capable de créer du changement dans ma vie une fois pour tout, je voulais prôner le bien-être et surtout, je voulais tomber follement en amour avec moi.

Pour mon demi-marathon, je voulais le faire en 2h parce que j’aimais la course, ça représentait un défi sportif et aussi simplement parce que je savais que j’étais capable. Je me disais : pourquoi pas?

Devine lequel j’ai atteint et lequel je n’ai pas atteint? Avant, je ne savais pas que l’on devait s’interroger sur notre pourquoi alors je ne l’avais pas fait!

Ça explique aussi pourquoi mes abdominaux ont été faciles à atteindre & pourquoi je n’arrêtais pas de me blesser en courant. J’aurais pu trouver des solutions comme consulter en physiothérapie, changer ma technique de course, mais ça, ça représentait un effort trop grand pour ce que j’étais prête à investir vers l’atteinte de mon objectif.

Croire qu’on peut y arriver

C’est absolument ESSENTIEL qu’on ait la conviction profonde qu’on est capable d’y arriver. Qu’on trouvera une solution no matter what.

 Connais-tu la célèbre citation de Theodore Roosevelt : « Crois que tu es capable & tu as déjà la moitié du chemin de fait.»

Elle est vraie! Si on est capable de l’imaginer, c’est qu’on est capable de le faire. Est-ce que tu connais quelqu’un d’autre qui est déjà arrivé à un résultat similaire? Pourquoi est-ce que tu ne serais pas capable toi? Tu le peux, tu es simplement à une décision près. Celle que tu le peux.

Changer notre intention

La perception, c’est très fort. On doit devenir des pros de notre perception pour la changer.

On a le choix à tout moment.

Avant, mon intention, c’était de ne pas devenir grosse et c’est d’ailleurs pour ça que je mangeais n’importe quoi.  Aussi, j’utilisais beaucoup la nourriture comme solution à mes moments moins heureux!

Aujourd’hui, mon intention envers l’alimentation, c’est de me nourrir avec des ingrédients de qualité, car je le mérite et c’est une forme d’amour pour moi-même. J’aime ça me sentir bien & fière de manger des ingrédients sains.

Avant, mon intention envers l’exercice c’était le moins souvent possible. J’ai toujours aimé bouger, mais quitter Netflix pour aller m’entrainer était très difficile. Je le faisais surtout pour ne pas être grosse. Si j’étais « correcte», bien je ne le faisais pas! Jusqu’à tant que je prenne 5 livres et que je m’y mette assidument pour une courte période.

Aujourd’hui, je m’entraine, car c’est une forme d’amour pour moi-même et aussi parce que je veux déborder d’énergie! Je le constate, si je passe quelques jours sans bouger je me sens comme une morte.

C’est quoi toi ton intention? Comment est-ce que tu pourrais en formuler une qui suscite la joie et le plaisir en toi?

Développer une conscience de nous-mêmes & de nos actions

C’est super important de développer sa conscience, car c’est grâce à celle-ci qu’on s’aperçoit de nos mauvaises habitudes, de notre situation, de la façon dont on se parle à longueur de journée, etc.! Il s’agit aussi de la première étape du changement.

Si on passe nos journées à nous dire : «je n’ai pas envie d’aller au gym», il ne faut pas se demander pourquoi on n’ira pas! On va s’être conditionné pour ne pas y aller.

On se conditionne autant si on se dit « je ne peux pas manger une poutine » que si on se dit « je ne veux pas manger une poutine. » La différence est très subtile, mais c’est beaucoup plus encourageant de décider qu’on ne veut pas ça ou qu’on choisit qu’un but plus grand est plus important qu’un plaisir immédiat.

Qu’est-ce que tu choisis toi? Qu’est-ce qui t’apporte le plus de joie & bonheur?

Maintenir une concentration soutenue

On a la chance de contrôler les informations que notre cerveau juge « importantes » et perçoit. 

Lorsqu’on maintient une concentration soutenue sur nos objectifs, cela envoie le message à notre cerveau que c’est important et de chercher dans notre vie actuelle toutes les informations qui pourraient nous faciliter la vie et nous amènera vers notre objectif.

De cette façon, même si on n’a pas encore atteint notre objectif, notre cerveau sait que c’est important et il trouvera des solutions afin d’y arriver.

Bâtir un système de support

En se bâtissant un système de support, on s’assure que les actions à prendre vers l’atteinte de nos objectifs sont inévitables. On trouve ainsi des solutions aux problèmes avant même qu’ils émergent.

Voici différentes idées afin de créer ton système de support

- Aller s’entrainer avec un proche (ça nous oblige à y aller même si on n’est pas motivé

- Créer une journée « préparation de repas sains » avec un poche & rendre le tout une activité amusante

- Ajouter de nouvelles façons de bouger à son quotidien avec un proche (prendre une marche le soir en jasant à la place d’écouter la télé)

- Former une équipe avec un proche & lui expliquer quoi faire afin de nous réorienter vers notre santé en cas de chute

- Utiliser l’aide un mentor de santé afin de créer une pression extérieure et rocker nos objectifs plus rapidement

-Créer un environnement sain et motivant en conservant uniquement des aliments sains (on élimine ainsi la tentation!)

Avancer sans cesse grâce à nos actions constantes

« La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre.» -Albert Einstein

Chaque jour on a le choix. On peut décider d’avancer vers nos objectifs ou on peut décider de repousser nos objectifs à plus tard.

Les petites actions constantes créent un géant changement sur le long terme.

Parfois, notre but semble très loin à atteindre. C’est pour cette raison que l’on se crée un plan d’action de feu qui nous amène à faire de petites actions chaque jour & chaque semaine et d’en faire des objectifs.

Ainsi, si on sait que l’on a accompli nos objectifs du jour et de la semaine, alors cela nous donne le sentiment de contrôle & de fierté vers notre grand accomplissement. On peut ensuite être en paix, car on sait que l’on a suivi notre plan et que ce n’est qu’une question de temps avant qu’on l’atteigne!


Je suis sincèrement curieuse de savoir, qu’est-ce que tu fais présentement parmi les ingrédients pour avoir une ardente motivation?

Qu’est-ce qui te motive au plus haut point toi? 

Pourquoi tu n’arrives pas à tes buts

On se fixe des objectifs sans trop savoir ce qu'on cherche à accomplir celui-ci. En gros, on n'y arrive pas parce que notre stratégie lorsqu'on se fixe nos buts n'est pas efficace & parce qu'on a besoin de support et actions constantes vers l'atteinte de ceux-ci.

Maintenant que l'on sait pourquoi on n'y arrive pas, regardons ensemble l'utilité d'un but, la question à se poser avant de se fixer un objectif, sur quoi est-ce qu'on doit concentrer notre énergie lors de notre cheminement ainsi que ce qui nous rend fier d'arriver à nos buts.

D'abord, il faut savoir qu'on fixe des objectifs parce que ça donne l’habileté de créer son futur sur mesure avec CE que TU désires pour ta vie. Tu CRÉES ce que TU VEUX.

Pourquoi il faut se fixer des buts

Dans un discours, Arnold Schwarzenegger fait une comparaison entre la vie et un bateau. Si un bateau a un capitaine, mais sans direction, le bateau va dériver autour du monde & il n’arrive finalement nulle part. Pour ta vie c’est la même chose. Si tu n’as pas d’objectifs, et bien tu vas te laisser aller où la vie va t’amener et être en constante réaction face aux situations qui arrivent dans ta vie à la place de décider ce que tu veux afin de vivre une vie épanouie & selon tes termes.

Un fait intéressant de la vie se trouve aussi dans un bon article de Bonnie Ware, The Regrets Of The Dying. Dans celui-ci, elle explique que les 5 regrets les plus communs des gens qui vont mourir sont ceux-ci.

  1. J'aurais aimé avoir le courage de vivre une vie fidèle à moi-même, pas la vie que les autres attendaient de moi.
  2. J'aurais aimé ne pas avoir travaillé si dur.
  3. J'aurais aimé avoir le courage d'exprimer mes sentiments.
  4. J'aurais aimé rester en contact avec mes amis.
  5. J’aurais aimé me laisser être plus heureux.

C’est quoi le lien avec les buts ? Et bien, s’il te plait, ne laisse pas la vie décider pour toi & vivre celle-ci remplie de regrets quand tu seras sur ton lit de mort. Écoute ton cœur & fais ce que tu as envie de faire ! Rayonne de santé, déborde de santé une fois pour tout, tombe en amour, fais un saut de parachute, pars en voyage, dis NON!

La question que tu dois te poser avant de choisir ton objectif

Ce qui est plus puissant encore que de créer un objectif, c’est de savoir pourquoi on le veut.

C’est important parce que ça te donne une raison de continuer quand ça va devenir un peu difficile. Je ne veux pas casser le fun, mais peu importe ce qu’on entreprend, il va y avoir de la résistance. On peut la réduire au minimum & rendre le tout le fun, elle sera présente quand même!

Si je te dis que je veux avoir des abdos parce que c’est beau. Ça évoque quoi comme sentiment en toi?

Maintenant, si je te dis que je veux avoir des abdos parce que ça va me faire sentir fière de moi (ça faisait longtemps que j’en voulais!), parce que ça va être une preuve que je suis plus forte que mes excuses, parce que ça va me donner confiance en moi, parce que ça va être une preuve d’amour pour moi-même de prendre ma santé en main, parce que je vais me trouver vraiment WOW dans le miroir & parce que ça va me prouver que je ROCK. Ça évoque quoi comme sentiment en toi?

Tu comprends le principe, j’ai énormément plus de détermination d’y arriver si mon pourquoi est fort.

Tu dois te concentrer sur ce que tu veux, pas sur ce que tu ne veux pas

Qu’est-ce qui t’évoque plus de sentiments positifs?

Je veux perdre 10 livres ou je veux un fabuleux corps fort qui me fait sentir inarrêtable.

Ça a l’air très anodin, mais les mots & phrases qu’on utilise pour parler de nos objectifs ont un énorme impact sur nous & notre motivation pour y arriver.

Quand tu choisis un objectif, utilise des mots qui t’amènent vers où tu veux aller, pas à repousser ta situation actuelle.

Je sais que c’est difficile à certains moments. Je ne vais pas faire de cachettes, la vie n’est absolument pas toujours belle tous les jours et c’est correct. Il y a des jours où ton but là, il va sembler inatteignable & il y a des jours où tu vas avoir l’impression que tu vas y arriver la semaine prochaine tellement il est proche.

Ton état d’esprit et ta perception ont une énorme influence sur toi. C’est pour ça que tu dois te programmer en tout temps (surtout quand ça va mal!) à concentrer tes énergies vers où tu t’en vas, comment ça va être, quelle influence ça va avoir sur ta vie & aussi comment tu vas te sentir quand tu vas y arriver.

En auto quand tu conduis, est-ce que tu passes ton temps à regarder en arrière pour voir d’où t’es partie ou est-ce que tu concentres ta perception vers ce qui s’en vient & quand est-ce que tu vas arriver à ta destination?

Ça causerait beaucoup d’accidents sur la route si tout le monde regardait en arrière. Concentre ta perception sur ton but, pas sur ce que tu ne veux pas ou ta situation actuelle! L’impact sera absolument incroyable, promis.

Ce qui te rend heureuse d’atteindre tes objectifs, c’est qui tu deviens

Quand on cherche à atteindre nos objectifs, ça augmente notre confiance en nous, ça nous rend heureux, ça nous fait changer et évoluer.

Avant de créer un changement externe, il doit toujours avoir un changement interne.

La raison est simple, les résultats que tu as pour ta vie aujourd’hui ont été créés par la personne que tu es aujourd’hui avec tes habitudes. 

Si tu veux des résultats différents, il faut agir différemment. Les résultats que tu veux pour ta vie seront créés par la personne que tu deviendras avec les habitudes que tu intégreras à ta vie.

Selon la théorie des 6 besoins humains d’Anthony Robbins, il y a le besoin d’amour et de connexion, de certitude, de variété et incertitude, d’importance & aussi de croissance et de contribution.

Il explique que la plupart des gens ne répondent pas à leur besoin de croissance et de contribution.

C’est pour ça que se fixer des objectifs est incroyable. Tu grandis, tu t’améliores de jours en jour et tu réponds aussi à ce besoin profond.


Après la lecture, c’est quoi ton nouvel objectif? Pourquoi est-ce que tu veux ça? Qu’est-ce que tu veux exactement? Qui est-ce que tu dois devenir pour y arriver?

N’oublie pas, tu n’as qu’une vie à vivre! Profites-en donc pour la vivre pleinement!